Un an s'est écoulé depuis les interdictions de voyager imposées par les gouvernements, mais malgré les pertes d'emplois croissantes dans le secteur de l'aviation, aucune mesure n'a été prise pour soutenir l'industrie de l’aviation canadienne en difficulté.

« Les gouvernements du monde entier ont agi rapidement pour soutenir leur secteur de l'aviation. Il est inquiétant de constater que le gouvernement du Canada fait cavalier seul en tournant le dos aux travailleuses et travailleurs de l'aviation, a déclaré Jerry Dias, président national d'Unifor. Le Canada ne peut pas garantir une relance économique sûre sans un secteur de l'aviation sain. »

Unifor fait partie d'une coalition de l'industrie qui tire la sonnette d'alarme sur l'état désastreux du secteur de l'aviation depuis près d'un an. Le syndicat a publié un document de politique détaillé contenant des demandes fondées sur des données scientifiques, pratiques et de grande portée pour remettre l'industrie sur pied et les travailleuses et travailleurs de l'aviation au travail en toute sécurité.

Lors de la conférence de presse d'aujourd'hui, diffusée sur Facebook, M. Dias a été rejoint par plusieurs présidents de sections locales d'Unifor représentant des travailleuses et travailleurs de l'aviation pour renouveler l'appel en faveur d'un plan de relance national. Selon les dirigeants, le plan doit garantir que les services sont préservés et que les régions éloignées ne perdent pas de liaisons ou de connexions vitales avec les soins médicaux, les affaires, la famille et les amis.

« Nous avons travaillé avec des employeurs et des experts pour présenter des options raisonnables au gouvernement, a déclaré M. Dias. Un an d'inaction est un anniversaire honteux. Qu'attend le gouvernement fédéral? »

Unifor recommande également que le plan de relance national comprenne l'adaptation des restrictions frontalières pour rouvrir les frontières en toute sécurité, conformément à la norme universelle de l'Organisation de l'aviation civile internationale, afin de mettre en œuvre des tests rapides et une quarantaine évolutive.

Prenez des mesures maintenant pour protéger votre avenir. Parlez à vos collègues de la possibilité de signer une carte de membre d’Unifor. Il est temps de prendre place à la table de négociation. Vous pouvez le faire en visitant la page https://join.unifor.org/federalcard


Québec
Ada Zampini, Unifor
[email protected] | 514-701-6227

Ontario
Billy O'Neill, Unifor
[email protected] | 416-605-1443

Prairies
Bruce Fafard, Unifor
[email protected] | 587-341-0945

Colombie-Britannique
Simon Lau, Unifor
[email protected] | 778-928-9630

Atlantique
Patrick Murray, Unifor
[email protected] | 506-850-7996